C’est l’histoire que l’on pense habituellement lorsque l’on s’essaie à définir le Languedoc. Le nom de cette province n’est-il pas tiré du langage  même qu’utilisaient ses habitants ? A travers les siècles, la Narbonnaise des Romains, le comté de Toulouse des Raimond, la Généralité de haut et bas Languedoc de l’Ancien Régime, n’ont-ils pas tour à tour jeté sur le terrain le dessin peu à peu retouché de leurs frontières, grâce auxquelles peut aujourd’hui encore se délimiter ce pays ? 

Edition : Privat (1967) Exemplaire N° 1235
Nbre de pages : 540